Je gagne mes ri?ves en organisant des orgies, et je ne changerais de metier Afin de rien au monde –

Je gagne mes ri?ves en organisant des orgies, et je ne changerais de metier Afin de rien au monde –

Autrice et hotesse de parties fines

BLOG – Cela semblerait que j’aie un talent assez rare: je suis une femme celibataire d’une trentaine d’annee qui week-end dans le monde entier pour organiser des parties fines haut de gamme.

Cette carriere a vraiment surgi de nulle part. Di?s que j’ai organise une “petite fete” pour mon compagnon d’alors (j’etais vraiment la meilleure petite amie du monde, pas vrai?), j’ignorais totalement que j’en ferais mon metier. Aujourd’hui, je n’en changerais pour pas grand chose au monde.

Je n’ai jamais voulu d’horaires de bureau et, Afin de etre honnete, je me suis fait licencier de la plupart de les emplois. J’etais reveuse, mon esprit vagabondait et j’etais incapable de me concentrer. Avoir 1 patron qui me surveillait sans arret n’etait vraiment pas ma tasse de the. J’ai toujours ete tentee d’effectuer quelque chose de totalement fou.

Vous avez envie de raconter ce histoire? Un evenement de votre vie vous a fait voir les trucs differemment? Vous voulez briser un tabou? Vous pouvez envoyer la temoignage a temoignage@huffingtonpost.fr et lire tous les temoignages que nous avons publies.

J’ai donc quitte mon emploi, ainsi, mon petit copain, Afin de vivre faire mes reves. J’me suis envolee pour l’Asie ou j’ai aide une amie a ouvrir le nouveau bar, en mentant (evidemment) via mon experience technique. J’me suis super beaucoup debrouillee, au point de finir responsable de l’organisation des evenements du bar ainsi que son equipe marketing! J’etais faite Afin de etre hotesse…

En Asie, j’ai aussi trouve un nouveau partenaire.

Nous etions la totalite des deux branches pratiques sexuelles non-conventionnelles, et nous nous sommes mis a frequenter des parties fines. En clair: des orgies. Notre routine sexuelle a deux, et parfois a trois, ne nous satisfaisait jamais et nous voulions elargir les horizons.

«J’etais prete a m’eclater, a faire ce truc completement fou dont j’avais toujours reve. J’etais deja une habituee du milieu, ainsi, J’ai voulu passer davantage de moment avec ces gens […].»

Voyager et rencontrer de nouvelles personnes fut merveilleux, profondement liberateur. Nous n’allions qu’aux soirees nos plus reputees: l’entree coutait le regard en tete, mais ca valait finir. Nous cotoyions des medecins, des celebrites et toutes sortes de personnes tres influents et respectes. J’suis tout de suite tombee amoureuse de la profession.

L’anniversaire du compagnon est arrive et j’ai decide de lui faire une surprise en organisant Afin de la premiere fois une orgie. J’ai invite un petit nombre d’amis tries concernant le volet, mais (heureusement pour des affaires, dans ce milieu) ce nombre n’a gui?re tarde a augmenter: nous avons fini par accueillir une quarantaine de personnes dans la suite que nous avions reservee a l’hotel. Ca ne me derangeait jamais, et il ne s’en reste jamais plaint non plus!

“Alors Sarah, c’est quand, ta prochaine fi?te?” m’a demande un de mes amis peu apres. Sa question m’a trotte dans la tete pendant des jours. Mais oui, au fait, quand organiserais-je une nouvelle orgie? C’est alors que j’ai decide d’effectuer d’effectuer carriere dans ce milieu.

Par chance, j’avais deja participe a tant de parties fines que j’avais rencontre des tas de personnes. Grace a ces contacts, il m’a ete facile d’en organiser une nouvelle. Apres avoir exerce des emplois qui ne me plaisaient nullement, j’etais prete a m’eclater, Realiser votre style completement fou dont j’avais toujours reve. J’etais deja une habituee du milieu, ainsi, j’esperais passer davantage de temps avec ces gens: non seulement ils etaient super cool et sexuellement liberes, mais en plus, ils etaient vraiment fort sympas.

Je n’ai jamais trop eu peur de me lancer sur votre nouvelle voie. A vrai dire, j’etais tout excitee a l’idee de partager votre experience liberatrice et follement amusante avec d’autres gens. Cela m’a suffit de creer un site Web, d’arreter une date pour la toute premiere part fine, organisee a Londres dans un club tres select avec l’aide de quelques amis du milieu, ainsi, ma carriere etait lancee.

Mais J’me suis rendue compte que je ne parvenais pas a concilier life professionnelle et life privee. Mes soirees avaient du succes, mais mon couple periclitait. Aussi j’ai quitte mon compagnon. Depuis, j’ai organise des orgies au Royaume-Uni, a toutes les Etats-Unis, en Asie et dans quelques pays d’Europe. Je marche le temps a trouver des suites d’hotel, des manoirs ou des yachts a louer, et il me faut trois mois pour preparer une fi?te. Verifier les antecedents des participants prend i  chaque fois un moment. C’est une chose de glisser des allusions ici ou la mais de nombreuses gens s’imaginent qu’il est reellement facile d’obtenir une entree alors que aisle tarif c’est tout le contraire! Je verifie soigneusement le profil des participants sur internet: je cherche leur nom dans Google, i  propos des reseaux sociaux, je les appelle pour un entretien preliminaire et, a partir de la, je cree un fichier d’invites. Cela parait fastidieux mais, franchement, ce changement de carriere reste la meilleure chose qui me soit arrivee depuis des lustres. En fait, je n’ai pas l’impression de travailler.

«Quand je tiens le role d’hotesse, je est habillee, et je travaille vraiment: je m’assure que bien se passe beaucoup, comme pour n’importe quel evenement… sauf que tout le monde est nu.»

L’entree n’est nullement donnee. Le tarif varie par rapport i  la taille une soiree et des efforts que m’a demandes son organisation. Pour un petit rassemblement sans divertissement particulier, avec juste des boissons et un espace securise pour les ebats, je facture dans environ 120 €. Pour une partie fine plus elaboree, dans un lieu gigantesque, avec des effeuilleuses, un bar et tout le toutim, les prix augmentent, evidemment.

Je suscite beaucoup de reactions haineuses d’individus qui ne connaissent nullement ce milieu et qui me traitent de pute, mais ils ne comprennent gui?re ce que je fais. Je ne couche pas avec les invites ou leurs partenaires. Je gere ces fi?tes de facon technique. Di?s que je tiens le role d’hotesse, je reste habillee, et je travaille reellement: je m’assure que bien se marche beaucoup, comme pour n’importe quel evenement… sauf que chacun est nu.

Je crois que j’ai toujours ete inspiree via nos annees 1960 en matiere d’amour ainsi que sexe. Il n’y avait aucune honte a l’epoque. Les individus etaient heureux et emancipes, ils se fichaient de l’opinion des autres. J’adore votre sensation.

Deixa un comentari

L'adreça electrònica no es publicarà.